© 2017 par la Tatihou Team avec le coup de pouce de Wix.com

Fin du voyage 2018 !

December 14, 2018

   Nous arrivons à l'Île d'Yeu en fin de journée après une navigation tranquille. Nous terminons même au moteur afin d'arriver avant la nuit !

  Cette fois-ci nous nous mettons au mouillage face à la plage de Port Joinville. Les fonds sont stables mais il ne faut pas trop s'approcher de la plage, c'est miné de rochers ! Heureusement nous arrivons à marée basse, l'idéal pour voir affleurer le moindre petit caillou. Nous choisissons donc notre place le plus près possible du fond de l'anse afin d'être protégés au maximum des vents dominants.

  Le lendemain, dimanche, nous débarquons les vélos sur la plage et tout le monde prend la direction de la gare maritime afin de déposer Lise qui doit prendre la navette en direction du continent pour rejoindre Rennes le soir même.

  Une fois Lise partie, les enfants et moi dégustons une glace sur le port en profitant d'une expo photo à ciel ouvert sur la vie telle qu'elle s'écoulait à la grande époque des thoniers et des usines de conserves de sardines... Puis la journée se termine sur la plage sous un soleil écrasant !

 

  Lundi 17 septembre, nous entamons une traversée de l'île à vélo afin de rejoindre le Vieux Château sur la côte sud, que nous n'avions pas eu l'occasion de voir lors de notre précédent passage.

  À la sortie de Port Joinville nous traversons le Fort de Pierre-Levée de part en part ! La piste cyclable entre par le pont levis et ressort à l'arrière, par une coursive sous les talus des contreforts...

  Arrivés au Vieux Château nous profitons de cet endroit époustouflant et les enfants jouent au pieds des remparts qui se jettent dans la mer. Malheureusement nous sommes lundi et les visites n'ont pas lieu ce jour là !!! Qu'à cela ne tienne : nous décidons de revenir le lendemain afin de faire la visite guidée des lieux !

  Nous enfourchons à nouveau nos montures, cette fois-ci en direction du Grand Phare. Sur le chemin, les ornières auront raison de l'équilibre d'Arsène qui se retrouve...au tas ! Plus de peur que de mal et c'est reparti pour un tour.

  Après une pause au Grand Phare nous nous dirigeons vers la pointe du But à l'ouest de l'île, là où se situe une ancienne corne de brume qui avait pour fonction, par mauvais temps, d'indiquer aux navires la proximité d'un récif : les Chiens Perrins.

  Nous y découvrons les ruines de l'ancien sémaphore de l'île puis le petit bâtiment, encore debout, de la corne de brume. De nos jours les rochers des Chiens Perrins, invisibles à marée haute, sont signalés par une tourelle noire et jaune.

  Trois stèles dénombrent tous les navires qui, au fil des ans, se sont échoués au larges de cette pointe.

 

   Nous avons eu très chaud à pédaler pendant cette journée. De retour au bateau nous avoir plaisir à nous rafraîchir en plongeant et nageant tout autour du mouillage !

 

  Le lendemain, mardi 18 septembre, nous retournons au Vieux Château pour la visite guidée...mais la météo n'est pas la même que la veille et c'est un spectacle saisissant qui nous accueille. Nous nous mettons dans la peau des habitant de ce lieu un jour de tempête...formidable !!

  Nous nous félicitons de mouiller au nord de l'île, à l'abri des forts vents de sud qui démontent la mer de ce côté de Yeu !

  Le soir même nous réceptionnons Corentin à Port Joinville qui vient passer quelques jours avec nous. Le temps s'annonce au beau pour demain et nous décidons de lever l'ancre pour un tour de l'île dans le sens horaire.

  Beau soleil mais le vent d'hier n'est pas encore retombé, 15 nœuds soufflent régulièrement avec des rafales vers 20/22 nœuds. La houle est grosse et même si nous naviguons au portant, les conditions de mer font que les enfants sont un peu malades et s'endorment dans ma cabine... Personne ne verra le Vieux Château côté mer, pourtant tant attendu !!!

  A la fin du tour de l'île, je ne retourne pas au mouillage. Les deux dernières nuits, avec les vents forts, ont été mauvaises ! Houle de travers, clapot contre la jupe...nous serons plus au calme amarrés à un catway !!

 

  Jeudi 20 c'est chassé-croisé dans le port ! Corentin reprend la navette en fin d'après-midi et Lise rentre en soirée et nous nous interrogeons sur le programme des jours à venir !!!

  L'idéal serait de prendre la mer afin de progresser vers l'île de Ré et continuer notre retour vers Rochefort mais voilà qu'un gros coup de vent est annoncé pour tout le week-end. Lise devant repartir pour Rennes le lundi il nous faut, soit partir dès demain matin pour arriver vers La Rochelle AVANT le coup de vent, soit rester sur l'île d'Yeu une semaine de plus...

  Nous faisons le choix de la prudence et restons à Port Joinville jusqu'au vendredi suivant. Tous les bateaux de pêches se mettent à l'abri dans le port de commerce !

 

 

 

  L'occasion pour nous de rencontrer Kathy et Jean-Marie, propriétaires de l'Orange Bleue, accompagnés d'Agua leur chienne. Nous sympathisons avec ces navigateurs qui ont vécus 6 ans à sillonner l'Amérique Latine et nous découvrons également les talents de Jean-Marie qui fabrique des "plates", petites barques en bois de récupération, ainsi que des "navigants", petits voiliers à quille qui sont devenus célèbres sur le bassin du jardin des Tuileries à Paris !

 

 

  Pendant cette seconde semaine sur l'île nous continuerons nos escapades à vélo que nous agrémenterons d'un peu de Géocaching, et nous partagerons des apéros avec les copains !

 

 

  Lise de retour, il nous faut penser à rentrer à Rochefort en ligne directe car nous devons impérativement être rentrés avant le 1er octobre car Simon, qui gardait notre maison depuis 2 mois avec Géraldine, doit prendre son avions pour l'Angleterre.

  Nous profitons de notre dernière soirée avec les copains, demain c'est le grand départ !

  Samedi 29 septembre nous mettons le cap sur Port-Bourgenay que nous atteignons à la nuit tombante. Demain il nous reste le plus gros morceau à faire : trajet direct jusqu'à Rochefort en contournant l'île de Ré par le nord afin de passer entre Ré et Oléron, droit sur Fort-Boyard et l'estuaire de la Charente qu'il nous faut remonter jusqu'à Rochefort.

  Dimanche 30, nous levons l'ancre à 7h pour une très belle navigation au portant qui nous amènera à 21H30 devant les portes de l'écluse de Rochefort ! Quatorze heures de navigation pour finir notre périple !! Super !!

  La nuit tombe plus tôt qu'en été et nous terminons la remontée de la Charente à la nuit noire. C'est une superbe sensation que de naviguer, à la lampe frontale, pour surveiller sans cesse le vent dans les voiles, et de voir toutes ces petites lumières rouges et vertes qui nous montrent le chemin. Tantôt en ciseaux, tantôt au près, tantôt de travers...les méandres de la Charente nous font passer par toutes les allures...

 

  Les portes de l'écluse se referment derrière nous sur 2 mois de navigation. Notre premier "long" séjour à bord de Tatihou s'achève et je suis déjà en train d'imaginer le prochain, de l'attendre avec impatience, tant ces moments passés à bord m'ont apaisés...

  Une partie du trajet est déjà planifiée car elle se fera avec la "Flottille du Grand Large" organisée avec nos copains de Yakapartir. Départ de La Rochelle le 17/06 et arrivée à Brest le 23/06. A cette occasion nous vous offrons la possibilité de devenir équipier à bord de Tatihou pour cette semaine de navigation : 2 places sont à pourvoir !!

  Après ? Mystère...

 

  Si l'envie de découvrir des lieux étonnants est plus que jamais présente, elle se mêle à celle d'aller à la rencontre des gens, de ceux qui habitent cette terre, la préservent, voire même imaginent comment y vivre dans le futur.

 

  Nous vous promettons une année 2019 pleine de surprises !!!

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents

April 30, 2019

February 23, 2019

January 19, 2019

December 24, 2018

December 14, 2018

December 5, 2018

December 1, 2018

November 11, 2018

Please reload

Archives