© 2017 par la Tatihou Team avec le coup de pouce de Wix.com

Houat et l'île Dumet

December 5, 2018

  Quel plaisir de retrouver l'île de Houat et sa magnifique plage !

  Les touristes sont partis, il n'y a personne sur la plage et nous profitons d'un espace naturel formidable pour nous ébattre, faire du cerf-volant, jouer dans le sable, dans l'eau...

 

  C'est le moment des grandes marées. La petite langue de roches qui rattache l'ilot de Er Yoc'h à la grande plage se dégage et nous permet de découvrir des étoiles de mer de toutes sortes. Philéas se constitue une petite famille de Bernard l'Hermite et nous croisons un pêcheur qui vide et nettoie les margattes qu'il vient de pêcher. Les enfants sont curieux et observent cette "marée noire" pendant que le pêcheur nous raconte toutes les étapes de sa pêche.

  Quelques mètres plus loin nous croisons des gens qui ramassent des crevettes. Une dame nous montre les fruits de sa pêche et nous explique comment cuisiner ces délicieuses "bouquets".

  Après nous avoir expliquer sa technique, nous décidons de revenir le lendemain, mieux équipés, afin de ramasser notre déjeuner...mais pour le moment il est encore l'heure de jouer sur la plage et de courir après les puces de mer qui s'affolent à marée montante !

  Les enfants passent un long moment à jouer dans l'annexe. Ils jettent l'ancre, plongent, remontent l'ancre, rament puis recommencent un peu plus loin...

 

  Le Lendemain le temps est un peu gris mais qu'à cela ne tienne, nous partons pour la pêche à pieds équipés de nos épuisettes et d'un couteau pour ramasser les moules.

  Nous dégustons nos prises le soir même, devant un magnifique croissant de lune qui semble s'être accroché sur le mat d'un bateau voisin.

 

  Les jours se suivent et se ressemblent ! La météo est à nouveau clémente et les enfants construisent une Tour de Babel sur le sable afin de s'en faire un circuit qu'il convient de dévaler avec des petites balles.

 

  Puis il est déja temps de quitter ce Paradis pour retrouver Lise qui rentre de Rennes. Elle doit arriver à Piriac-sur-mer vers 19h30. Les horaires de marées sont parfaits, le seuil du port est accessible à partir de 17h, nous serons dans les temps à Piriac.

 

  C'est une navigation particulière pour plusieurs raisons. La première est que c'est, depuis notre départ, la plus grande distance que je fais seul avec les enfants. La mer est belle et le cap direct vers Piriac. Je n'ai pas d'inquiétude et tout se passe très simplement. Arsène s'occupe de la traine que nous avons laisser filer derrière Tatihou...nous resterons bredouilles encore une fois !

Les enfants jouent aux cartes pour passer le temps et voilà que l'île Dumet pointe son nez : signe que nous arrivons face à Piriac.

  La seconde raison tient au fait que notre bateau est originaire de Piriac. C'est un peu comme un pèlerinage que de revenir vers ce petit port breton où nous avons acheté Tatihou il y a maintenant plus d'un an. C'est plein d'émotions que je rentre dans ce port avec une pensée toute particulière pour Michel qui nous a fait confiance, il y a plus d'un an maintenant, pour continuer à faire voguer Tatihou...

 

  Il n'est pas encore 18h quand nous accostons à Piriac. Vite, je file au bureau de "Piriac Diffusion Marine" voir si Olivier est encore là. Je le cueille au moment où il s'apprête à partir et il est à la fois très heureux et surpris de me revoir ! Il me demande des nouvelles de Tatihou et je m'empresse de le rassurer sur le sort de son ancien protégé !

 

  Le lendemain nous embarquons Eloïse, Sébastien et leur fils Adriano pour une petite virée sur l'île voisine de Dumet.

  Pétole et mer d'huile à l'aller. Nous mouillons près de la plage à l'est de l'île et nous découvrons un petit bijou sauvage d'une rare tranquillité. Une grande plage de galets, une réserve ornithologique, 2 forts et la mer tout autour !

  Le fort de Ré a été bâti en 1756 et détruit par les anglais en 1760...les pierres furent utilisées pour d'autres constructions sur le continent mais une partie fut restaurée au XXème siècle pour loger les gardiens de l'île qui y demeurèrent jusqu'en 1986...

  Le fort carré est de construction plus récente et a été conservé par une association locale.

  Une partie de l'île est inaccessible car zone ornithologique de grand intérêt. En effet elle abrite des nichées d'Eider à duvet, un gros canard marin qui avait disparu suite au naufrage de l'Erika en 1999 et qui a recommencer à nidifier sur l'île Dumet que depuis 2015 !!

  Les enfants pataugent dans les trous d'eau à la recherche de crabes et autres bestioles de mer qu'ils affectionnent tout particulièrement !

 

   Pour le retour le vent s'est levé. Il n'est pas si évident que ça de regagner le bateau à la rame entre effets conjugués du vent et du courant !

 

  Le lendemain nous metterons les voiles de bonne heure, direction l'île d'Yeu pour un second séjour. Dernière escale avant notre retour dans notre port d'attache à Rochefort...

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents

April 30, 2019

February 23, 2019

January 19, 2019

December 24, 2018

December 14, 2018

December 5, 2018

December 1, 2018

November 11, 2018

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags