© 2017 par la Tatihou Team avec le coup de pouce de Wix.com

Pourquoi : Les Enfants B'Abord ?

Parce que les enfants d'abord !

L'avenir d'une société, de l'humanité réside dans l'accompagnement de ses enfants. Ils doivent être une priorité absolue.

Parce que les enfants à bord !

Ils seront deux à bord de notre voilier Tatihou : Arsène et Philéas, nés respectivement en 2010 et 2011. Eux grâce à qui toute cette aventure s'est construite.

Parce que les enfants B'Abord sont tous les enfants pour lesquels l'abord éducatif s'est fait selon un plan "B", celui de l'instruction en famille - qu'il s'agisse de "homeschooling", de "unschooling" ou d'éducation informelle - de la non-violence éducative, du respect des rythmes de l'enfant.

Et enfin pour faire un modeste clin d'œil à l'association LEDA - Les Enfants D'abord, première association en France à défendre l'instruction en famille et sur laquelle vous trouverez des infos en suivant ce lien : LEDA

Pourquoi l'instruction en famille ?

Les récentes découvertes sur la plasticité du cerveau et sur la capacité de l'être humain à apprendre tout au long de la vie, ont ouvert la voie à des approches totalement inédites.

Le rapport de l'OCDE "Comprendre le cerveau : naissance d'une science de l'apprentissage" publié en 2007 ajoute à ces connaissances sur le fonctionnement cérébral et sur les pratiques d'enseignement qui y sont adaptés, une dimension supplémentaire capitale : l'étude du rôle des émotions dans l'apprentissage et le développement de l'enfant.

Ces émotions provenant des interactions de l'enfant avec son environnement, il est donc possible de déterminer des environnements plus favorables à l'apprentissage, comme le montrent les travaux de Franz De Wall.

Ceci passe par une approche globale qui tienne compte des liens étroits entre bien-être physique, psychologique et intellectuel et ne néglige pas l'interaction entre aspects émotionnels et cognitifs.

Comprendre le Cerveau : naissance d'uns science de l'apprentissage. Rapport OCDE 2007

On sait aujourd'hui que nos émotions "sculptent" le tissu neural. En cas de stress excessif ou de peur intense, les processus neuraux de régulation émotionnelle sont perturbés, les neurones de l'hippocampe (siège de la mémoire) sont détruits, ce qui diminue les capacités de jugement social et les performances cognitives.

Quant aux émotions positives, elles aident le cerveau à apprendre et à comprendre en stimulant sa plasticité. Les processus d'apprentissage devraient donc conduire l'enfant à découvrir très jeune le plaisir de comprendre, se rendant ainsi compte qu'apprendre est une expérience agréable.

Le cerveau se développe là où nous l'utilisons avec enthousiasme.

 

Alors c'est décidé, Arsène et Philéas auront une éducation bienveillante fondée sur la coopération, l'entre-aide, le respect mutuel et leurs apprentissages passeront par le jeu, l'observation et l'expérimentation.

Puis une idée folle a commencer à germer...

Comment préparer nos enfants à vivre ce monde en restant chez nous ? Ne serait-il pas plus pertinent de partir à la rencontre du monde, des gens qui le peuplent, des paysages qui l'animent ?

En s'imprégnant des problématiques écologiques, environnementales et humaines aux quatre coins de la planète, partir à la rencontre de ceux et celles qui construisent le monde de demain et participer à notre échelle à la recherche des solutions pour un monde plus juste et humain.

Même si le monde vient jusqu'à nous par le truchement d'internet, ce n'est qu'une vision tronquée de la réalité. Rien ne remplace le vécu, le réel, l'observation, l'expérimentation.

Nous partirons donc découvrir comment bat le cœur de notre planète en écoutant battre le cœur des peuples qui l'habitent !

Mais reste à savoir par quel moyen ?

- Comment faire pour que notre voyage soit écologiquement responsable ?

- Eh bien nous devrions essayer de faire un Tour du Monde "zéro carbone" !

- Super idée ! Alors on a qu'à partir à pieds...

- Euh !!! C'est peut-être un peu lent comme moyen de transport ? Et puis les enfants risquent de se lasser...

- Bon ben en vélos alors ? On a déjà fait le canal de Nantes à Brest, c'est juste la même chose mais en plus long et en moins plat !

- Mouais... mais la vie sous la tente pendant plusieurs années c'est pas un peu spartiate ?

- Peut-être mais c'est un bon moyen de se sentir libre comme l'air.

- Ah ben voilà une bonne idée ! Pour être libre comme l'air laissons nous porter par le vent...partons en bateau !

- Ok mais en dehors des barques du Marais Poitevin j'ai jamais piloté un engin flottant et encore moins à voiles !

- C'est pas grave, il ne reste plus qu'à apprendre !

 

Ce sera un peu comme si nous emmenions notre maison avec nous autour du Monde et puis ce moyen de voyager porte en lui la douceur de la rencontre, la simplicité de l'échange et la lenteur de la maturation...

Et c'est ainsi que tout à commencé !

Un voyage respectueux de l'environnement et du vivant

Nous avons souhaité que notre voyage ait une empreinte carbone quasi nulle. Même s'il est vrai qu'un voilier reste équipé d'un moteur, ne serait-ce que pour les manœuvres au port, nous avons fait en sorte que notre bateau soit autonome en énergie et capable de recharger ses batteries avec les énergies renouvelables, éolienne, panneaux solaires. (voir la page "le bateau" pour plus de détails)

Cette approche environnementale sera comme le fil rouge de nos voyages. Présente dans nos gestes du quotidien, elle le sera également au travers des rencontres que nous souhaitons faire afin de témoigner des actions menées au quatre coins du monde par celles et ceux qui portent l'enthousiasme de proposer des solutions pour un monde plus juste et respectueux de tous.

Nous la vivrons aussi au travers de programmes de sciences citoyenne et participative auxquels les Enfants B'Abord apportent leur soutien. Par ce moyen nous espérons à la fois mieux comprendre les problématiques écologiques actuelles, contribuer à l'étude de l'évolution des écosystèmes et surtout sensibiliser à la nécessité de leur conservation. Pour plus d'infos, rendez-vous sur la page "Science participative" de ce site.

Enfin nous nous associons aux objectifs d'associations comme Sea Shepherd par exemple, dans la lutte pour la conservation du monde marin en particulier et le respect du vivant en général.

Partager, transmettre, témoigner, sensibiliser...

Un voyage c'est des rencontres, des échanges, des partages qui nous éveillent, nous enrichissent, nous enthousiasment.

 

Hors de question de conserver ces trésors jalousement ! Les Enfants B'Abord souhaitent pouvoir partager les sourires qu'ils auront croisés, faire découvrir les paysages qu'ils auront traversés, informer sur ce qu'ils auront vus de ce monde en pleine évolution, témoigner des réalisations inspirantes initiées partout dans le monde...

Pour cela nous envisageons plusieurs outils à notre disposition :

     1- Le premier d'entre eux c'est notre blog en suivant le lien ci-après : "le blog" pour ceux qui nous suivent de loin.

     2- Pour ceux qui veulent nous rencontrer de près, nous souhaiterions organiser des cafés/débats/rencontre dans tout lieu qui voudrait bien se faire le relais de nos histoires et même pourquoi pas à bord de Tatihou ! Un merveilleux moyen d'échanger sur tous les sujets qui sont en filigrane de notre projet et sur bien d'autres encore.

     3- Nous aimerions également nous associer à une école, une classe afin que nos enfants échangent avec d'autres enfants sur les thématiques du voyage, de la mer, de la préservation de l'environnement, etc.

     4- Nous avons également le projet de réaliser un film dont l'objet sera de donner la parole à tous les acteurs rencontrés et qui œuvrent positivement pour construire un avenir plus bleu.

     5- Pour les plus motivés, il est possible, de devenir coéquipier à bord de Tatihou et ainsi partager en live le quotidien des Enfants B'Abord sur une journée, un week-end, une semaine, une traversée... Nous contacter par mail pour plus d'infos sur les trajets disponibles et les conditions d'inscription.

     6- Enfin du coté des réseaux sociaux il y a notre page Facebook que vous pouvez rejoindre en cliquant sur le logo en bas de page ou avec le lien suivant : Facebook.